GTranslate

Login | Register |

Knowledge Base

Search and create Best Practices, Resources, and Peer Reviews

Agroforesterie et gestions durables des ressources naturelles : tous nous devons batir un Congo sans perte de Biodiversité ni dégradation d’écosystèmes en RDC…..

Description: 

Les forêts en République Démocratique du Congo (RDC) couvrent une superficie estimée à 155,5 millions d’hectares et représentent près de la moitié des forêts tropicales humides d’Afrique (de Wasseige et al, 2009). Le taux annuel de déforestation en RDC est de 0,25% (FAO) et le taux de dégradation forestière entre 1990-2000 de 5,4% (Chomitz et al.2006). La période de guerre et de troubles socio-politiques qu’a connue la RDC a occasionné une exploitation inappropriée des ressources naturelles et des menaces persistantes sur les espèces protégées. Avec un taux d’accroissement démographique les plus élevés de l’Afrique centrale 3,3% (Defourny et al, 2011), la population humaine en RDC pourrait représenter une menace future sur les forêts, qui pourraient être soumises à une recrudescence de la déforestation et de la dégradation.
Conscient de ses responsabilités en tant que partie prenante à la Convention des Nations Unies sur les changements climatiques, le Gouvernement de la RDC s’est engagé à participer à l’effort commun visant le développement d’un cadre général d’intervention susceptible d’atténuer les effets résultant des changements climatiques observés tant au niveau local, régional que global.
Soumis par Laurent KURHENGAMUZIMU BALAGIZI

Language: 
English
up
2 users have voted.